Actualités

Travail et COVID-19 – Mise à jour 15 avril 2020

Nouvelle – publiée le 15 avril 2020

ASSOUPLISSEMENT DE LA PCU, GESTION DES SALARIÉS ET TRAVAILLEURS ÉTRANGERS

Afin de vous accompagner dans la gestion de vos enjeux liés à la gestion de vos ressources humaines en contexte de pandémie de COVID-19, notre groupe de droit du travail et de l’emploi assure un suivi quotidien des plus récents développements. Le présent bulletin aborde la question de l’assouplissement de la PCU, de la gestion des salariés et des informations sur l’arrivé des travailleurs étrangers.

ASSOUPLISSEMENTS IMPORTANT À LA PRESTATION CANADIENNE D’URGENCE, BONIFICATION DE LA PAIE DE CERTAINS SALARIÉS ESSENTIELS ET AIDE AUX CRÉATEURS

Le 15 avril 2020, le gouvernement fédéral a annoncé certains assouplissements très attendus à la prestation canadienne d’urgence (PCU) .

PCU et travail à temps partiel. Les salariés qui gagnent 1000$ par mois ou moins pourront désormais bénéficier de la PCU. Cette ouverture était très espérée tant des salariés que des employeurs.

Les salariés ayant épuisé leurs prestations d’assurance-emploi. Les salariés qui ont épuisé leurs prestations d’assurance-emploi pourront aussi bénéficier de la PCU s’ils ne peuvent réintégrer le travail en raison de la pandémie.

Les salariés saisonniers. Le gouvernement fédéral a également annoncé que les salariés saisonniers qui ne pourront être rappelés au travail en raison de la pandémie pourront bénéficier de la PCU.

Bonification de la paie des salariés essentiels à faible revenus: Comme l’avait déjà annoncé le gouvernement du Québec, le gouvernement fédéral annonce que la paie des salariés essentiels qui gagnent moins de 2500$ par mois sera bonifiée. À l’heure d’écrire ces lignes, nous n’avons pas les détails de cette bonification, une réunion entre le gouvernement fédéral et les premiers ministres des provinces est prévue le 16 avril.

Aide aux créateurs. Le gouvernement fédéral a finalement annoncé que les droits d’auteurs ne seront pas inclus dans les revenus des créateurs et ce, aux fins du calcul permettant de déterminer l’admissibilité à la PCU.