Actualités

Travail et COVID-19 – Mise à jour 07 mai 2020

Nouvelle – publiée le 7 mai 2020

Soutien aux agriculteurs et le retour au travail des employés de moins de 70 ans

Afin de vous accompagner dans la gestion de vos enjeux liés à la gestion de vos ressources humaines en contexte de pandémie de COVID-19, notre groupe de droit du travail et de l’emploi assure un suivi quotidien des plus récents développements. Le présent bulletin aborde les sujet du soutien aux agriculteurs et le retour au travail des employés de moins de 70 ans.

SOUTIEN AUX AGRICULTEURS ET AUX ENTREPRISES AGROALIMENTAIRES

Le 5 mai dernier, le gouvernement fédéral dévoilait d’importantes mesures spécifiques aux agriculteurs et aux entreprises agroalimentaires. Plus de 252 M$ seront alloués à l’approvisionnement alimentaire sûr et fiable. Le fin détail des programmes est à venir, mais les grandes lignes des initiatives sont les suivantes:

  • 77.5 M$ pour assurer un environnement sécuritaire pour les travailleurs. Ce fonds de traitement d’urgence visera à aider les producteurs pour l’accès à davantage d’équipements de protection individuelle, s’adapter aux protocoles sanitaires et moderniser leurs installations, leurs processus et leurs opérations.
  • 125 M$ pour Agri-relance. Destiné aux initiatives nationales sous Agri-relance, ce fonds répondra à la préoccupation des producteurs et transformateurs de bœuf et de porc de garder les animaux plus longtemps avant de les mettre sur le marché, par le biais de programmes de gestion du bétail en réserve, devenus nécessaires en raison de la fermeture temporaire des usines de transformation des aliments.
  • 50 M$ pour l’achat des aliments excédentaires. Ce fonds sera mis en place pour aider à redistribuer les aliments existants et invendus aux organisations alimentaires locales qui viennent en aide aux canadiens vulnérables.
  • 200 M$ pour éviter le gaspillage alimentaire. Un ajout de 200 M$ à la capacité d’emprunt du secteur pour les coûts liés à l’entreposage temporaire du fromage et du beurre pour ainsi éviter le gaspillage alimentaire.
  • Collaboration avec les provinces. Parmi les mesures prises en collaboration avec les provinces et les territoires, les paiements provisoires des producteurs qui subissent d’importantes baisses de revenus passeront de 50% à 75% grâce à Agri-stabilité et des options seront évaluées afin d’élargir le programme Agri-protection pour inclure la pénurie de main-d’œuvre comme risque admissible pour l’industrie horticole.